Aujourd’hui, je vais vous réveiller et vous amener à voyager dans cette petite voix intérieure positive blottie au fin fond de notre cerveau qui peut nous guider vers la bonne solution à prendre, le bon choix face à deux possibilités, le client à prospecter, l’achat de la maison idéale, la destination de vacances parfaite…

Cette amie, l’intuition est disponible 24h sur 24h toute notre vie. Seulement, au lieu de l’écouter, nous sommes, moi le premier, souvent rivés sur notre intelligence rationnelle (quelquefois aussi bête que 2 pieds réunis !). Cet intellect nous amène droit dans le mur. Je m’y connais en bosses, je m’en prends au moins une par mois !

Un faux ami lorsque nous prenons nos désirs pour des réalités

Des expériences surprenantes

Cette forme de pensée n’est pas une vue de l’esprit comme le révèle le magazine Psychologie. Deux neurologues, Antonio Damasio et Antoine Bechara américains l’ont expérimentée en 1988. « Seize personnes étaient face à quatre jeux de cartes retournés. Chacune recevait une mise de départ de deux mille dollars. Les jeux comportaient tous des cartes gagnantes et des cartes perdantes. Eh chose surprenante, lorsqu’un participant en tirait une gagnante, son système nerveux réagissait normalement ». Les deux chercheurs poursuivent « A l’inverse, il s’affolait et réagissait en envoyant un « signal d’alarme » quand le joueur était sur le point d’en retourner une « mauvaise ». Comme si son esprit était capable de « sentir » à l’avance une bonne ou une mauvaise carte… ». Ces sages érudits en déduisent qu’un mécanisme inconscient dirige le comportement. Mais attention, cet atout peut se révéler un faux ami lorsque nous prenons nos désirs pour des réalités. L’achat « intuitif » de la voiture d’occasion que l’on a senti comme la bonne affaire du siècle peut nous mener droit au… garage tous les mois pour réparation.

Dans le quotidien, branchez-vous sur votre petite voix

Nul besoin d’être diplômé Bac plus 18 pour mettre en pratique cet art de vivre. Il suffit d’éteindre nos neurones militaires, de s’intérioriser, de lâcher prise, de faire le vide en soi en fermant les yeux, en méditant. Dans la majorité des cas, notre être intérieur, dans un laps de temps plus ou moins grand, nous offre l’idée lumineuse. Là comme ailleurs, dans notre époque frénétique (qui confond vitesse et efficacité) il est nécessaire de se poser, de couper notre moteur intérieur… Bref de se gendarmer pour éviter l’amende qui coûte cher à la qualité de notre vie. Notre voix intérieure préfère les petites routes de campagne aux autoroutes de l’agitation mentale comme me dit ma copine la tortue !

Bon, ce n’est pas tout, je vous laisse, je dois me brancher sur ma petite voix pour découvrir les bons numéros du Loto et vous offrir chers lecteurs… un peu de ma fortune.

A la semaine prochaine pour de nouvelles aventures et ouvrez bien vos écoutilles !

Vous pouvez me retrouver lors d’une de mes formations ou sur le site lesmotssereveillent.fr.

 

Pour en savourer plus