Loin de Las Vegas et de ses dollars à gagner ou à perdre, je vais aborder la rentrée d’une manière positive en jouant au « Monopoly de la vie ». Oui, notre belle existence de travail ressemble un peu à ce jeu. Ce n’est pas bizarre ! Regardez bien ! À notre naissance, ou au départ de la partie, nous avons en général toutes les cartes en main.

On gagne des boulevards de bien-être et on se fait plaisir !

À l’image de ce divertissement, nous possédons pour beaucoup d’entre nous, un capital de santé, d’énergie, d’amour offert par notre famille… Cependant en grandissant, à cause souvent de notre éducation, de relations, de la société… nous doutons de nous. Nous n’osons pas miser sur notre avenir. On se dit, si j’achète la rue de la paix intérieure, ou l’immeuble de l’aventure, je risque de tout perdre. Alors, dans certains cas on se retrouve à la case prison. Mais avouez, on en ressort souvent très vite. Outre de graves maladies, nous réintégrons le cours de la partie. Et si l’on est positif, entouré de bons conseillers, d’amis… on gagne des boulevards de bien-être et on se fait plaisir !

« Les gens qui considèrent leur métier comme un jeu réussissent mieux »

Notre existence est un jeu grandeur nature

Vous me direz la vie, ce n’est pas cela. Il confond tout le « monsieur internet ». Notre chemin n’est pas aussi simple. Il ne se résume pas à un Monopoly. Eh bien détrompez-vous, je pense vraiment que notre existence est un jeu grandeur nature. Nous sommes libres à 95% ( à 100% diront certains !). Les 5% restant sont dus au hasard, à la destinée (si nous sommes croyants à une religion ou philosophie). C’est nous qui définissons nos règles pour être en permanence gagnant. Mais pour réussir, il faut faire comme les enfants : oser, garder une âme joueuse.
Des psychologues, économistes et autres personnes sérieuses sont d’accord. Dans Psychologie magazine, Hubert Jaoui, spécialiste en management et créativité affirme que : « C’est même un besoin fondamental pour la santé mentale et la créativité. Si l’on ne joue pas, l’esprit se mécanise, les émotions s’assèchent. Or, le jeu est une véritable source d’énergie, pleine, par essence, d’émotions positives.

Etre plus heureux et plus efficace au travail

Voilà pourquoi les stages de créativité ont tant de succès…. ». En fait, jouer permet aussi d’être plus heureux et plus efficace au travail. Regardez bien, psychologiquement, nous sécrétons des hormones de bien-être lorsque nous nous amusons. Et n’en déplaise à des êtres bornés, cela permet d’être plus performant, de booster la confiance en soi et d’être plus motivé ! Lenore Terr, professeur de psychiatrie à l’université de Californie va plus loin. Il dit que : « les gens qui considèrent leur métier comme un jeu réussissent mieux ».
Je vous laisse. Je repars jouer au Monopoly. Je suis dans la case Chance. Je tire un dé. Oh là là, j’espère ne pas tomber sur la case Impôts. Ouf, je suis tombé sur la Rue de Paradis !!!
A la prochaine fois, à la case Départ !

A bientôt pour échanger sur votre rentrée souriante. Vous pouvez me retrouver lors d’une de mes formations ou sur le site lesmotssereveillent.fr.

Pour en savourer plus :
Le livre : Arnaud Riou, Jouer le rôle de sa vie, Éd de l’Homme

Une vidéo de Hubert Jaoui sur la créativité